Accueil

 

« Et si l’arbre brûle reste la cendre et la lumière,(…) Et si nous sommes restés nus et entourés de loups notre décision de nous battre reste intacte. »
Dimitri Mortayas

Guitariste et chanteuse grecque hors pair, Angélique Ionatos témoigne de son temps, avec passion, elle s’interroge  sur l’avenir de la Grèce à travers son dernier album « Reste la lumière » paru cet automne chez Ici, D’Ailleurs..une de ses œuvres les plus abouties, un cri intense et magnifique.  La presse nous en livre un écho enthousiaste.

Elle sera de nouveau à Paris, accompagnée de ses complices musiciens….. le 8 avril à la Cigale…. ne la ratez pas 

Télérama : 4TTTT

Angélique Ionatos, qui n’avait rien ­enregistré depuis ses pérégrinations en duo avec Katerina Fotinaki, fait un ­retour majestueux. La chanteuse grecque s’y révèle égale à elle-même : exaltée, le drame à fleur de peau et prompte à faire vibrer avec intensité la poésie de son siècle. Jamais, toutefois, son chant tragique, avec ces accents funèbres de pleureuse antique, n’aura eu de résonance aussi douloureuse avec l’actualité. (…) Chez la diva, la douleur est sourde, mais l’espoir, frémissant. « Et si l’arbre brûle, reste la cendre et la lumière/Dans le ­désert les cactus prennent racine », écrit Dimitris Mortoyas. Tous ces vers magnifiques sont traduits dans le livret. A ces mots âpres et brûlants, Angélique Ionatos insuffle une urgence poignante et magnifique.
…. lire la suite 

 

NOUVEL ALBUM  » Reste la lumière – ΜΕΝΕΙ ΤΟ ΦΩΣ «  

sortie le 23 octobre – sur scène, après le Café de la Danse, rendez vous à la Cigale à Paris le 8 avril 2016
Premier extrait de l’album :