Angelique Ionatos

Angélique Ionatos

Chanteuse, guitariste et compositrice, Angélique Ionatos est née à Athènes qu’elle a quitté à l’âge de 15 ans.

Elle poursuit ses études en Belgique où sa famille s’installe, puis réside en France.

Depuis son premier album “Résurrection” qui a obtenu le Grand Prix du disque de l’Académie Charles Cros, la chanteuse a enregistré 18 albums en composant sur des textes des plus grands poètes grecs.

En 1984, elle obtient le Grand Prix Audiovisuel de l’Europe pour la cantate “MARIE DES BRUMES” (“ΜΑΡΙΑ ΝΕΦΕΛΗ”) qu’elle a composée sur le poème scénique homonyme d’Odysseus Elytis, son poète de prédilection, prix Nobel de littérature. Pour cette œuvre, elle sollicite la collaboration du baryton grec Spyros Sakkas avec qui elle retravaillera quelques années plus tard pour “PAROLE DE JUILLET” («ΙΟΥΛΙΟΥ ΛΟΓΟΣ”) en 1996, l’année de la mort  d’Odysseus Elytis.

 

En 1992, elle compose sur des vers de la poétesse Sappho (7ème siècle a. J-C) et dont l’album “SAPPHO de MYTILENE” obtiendra à nouveau le Grand Prix du Disque. A ses côtés, une autre grande voix grecque , celle de Nena Venetsanou.

Pendant 15 ans, Angélique Ionatos sera artiste associée au Théâtre de Sartrouville. La plupart de ses créations y seront coproduites et présentées au Théâtre de la Ville à Paris, puis en tournée sur les scènes françaises et européennes accompagnée de grands musiciens d’horizon très différents.

En 1995, Mikis Théodorakis lui confie l’interprétation de son œuvre “MIA THALASSA”, inédite jusqu’alors. Grâce à ce récital, elle fera une longue tournée au Canada et sera invitée à plusieurs reprises au Festival de Montréal et sur les scènes québequoises.

 

L’univers atypique et singulier d’Angélique Ionatos lui a valu des collaborations ponctuelles et des créations originales avec des musiciens du monde classique: le baryton Spyros Sakkas , le chef d’orchestre Alexandre Myrat, la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton, la pianiste Edna Stern,ainsi qu’avec l’orchestre de la Haute Savoie avec laquelle elle a chanté les Folk Songs de Luciano Berrio et de Manuel de Falla.

 

En 1997, à l’invitation du Conseil Général des Alpes Maritines, elle compose un opéra pour le jeune public: “LA STATUE MERVEILLEUSE”, d’après le conte “Le Prince Heureux” d’Oscar Wilde.

 

En 2004, création au Théâtre des Abbesses du spectacle théâtral “ALAS PA’VOLAR” sur des textes du journal de Frida Kahlo et sur une musique de Christian Boissel, mis en scène par Omar Porras. Enregistrement de l’album homonyme.

 

En 2005 elle crée “ATHENES-PARIS” au Théâtre du Châtelet ainsi qu’un nouveau spectacle “EROS Y MUERTE” où elle compose aussi en espagnol sur des poèmes de Pablo Neruda. Suivra l’enregistrement de l’album.

En 2007, elle entame une nouvelle et fructueuse collaboration avec la chanteuse et guitariste Katerina Fotinaki à qui elle demande de reprendre pour quelques représentations, Sappho de Mytilène, qu’elles donneront au Théâtre de Kelber Meleau à Lausanne.

Elles enregistreront ensemble l’album “COMME UN JARDIN LA NUIT”.

Suivi en 2009 de «ANATOLI »

Juin 2012, création d’un spectacle hommage à la Grèce ” ET LES REVES PRENDRONT LEUR REVANCHE” créé dans le cadre “Chantiers d’ Europe” au Théâtre de la Ville, avec la collaboration du violoncelliste Gaspar Claus.

Juillet 2013 Festival d’Avignon

« Et les rêves prendront leur revanche » au Théâtre Le Petit Louvre.

2013/2014

Tournée “Et les rêves….” “Anatoli”

Avril 2014

création théâtrale à la Passerelle de Limoges :

“Stabat Mater Furiosa” de Jean-Pierre Siméon

mise en scène Michel Bruzat

Automne 2015 

sortie d’un nouvel album ” Reste la lumière” chez d’Ici d’ailleurs

suivi de la création scénique au Café de la danse à Paris (18 novembre 2015) puis à la Cigale à Paris 8 avril 2016

saison 2015/2016 en tournée : Angélique Ionatos en solo, en trio et avec la nouvelle création “Reste la Lumière”